Principles of cell and tissue organization
 

Quick
Links


La conception du logo du Zerial Lab

La conception du logo du Zerial Lab

Le texte qui suit retrace les grandes lignes de la conception d’un élément majeur de l’identité visuelle du Zerial Lab : son logo. Gianluca, graphiste (www.motionous.com), y revient sur les principaux défis que comportait cette mission, sur le choix de la mosaïque pour illustrer l’activité du laboratoire, et sur l’emploi de couleurs particulières pour caractériser celle-ci.

Tout en un

La création du logo du Zerial Lab s’est d’abord concentrée sur le choix d’un motif visuel avec pour objectif de répondre à un double défi concernant l’ouverture d’esprit dont fait preuve ce laboratoire aussi bien dans ses activités de recherche fondamentale que dans ses relations extérieures. Premièrement, ce motif représentatif du laboratoire ne devait ni limiter son champ d’investigation, ni sa marge de manœuvre en terme d’innovations technologiques et méthodologiques. Par exemple, choisir de dessiner une organelle subcellulaire microscopique aurait passé sous silence le travail que réalise le Zerial Lab à d’autres échelles d’observation telles que l’organe du foie dans son ensemble. De même, représenter sa technique de reconstruction 3d des tissus aurait certes mis en avant une avancée technologique notable du laboratoire, mais aux dépends de celles passées et à venir.

Deuxièmement, étant donné que le Zerial Lab alimente son dynamisme d’un dialogue constant avec des interlocuteurs aussi divers que les pouvoirs publics, l’industrie, le monde de l’art, la ville de Dresde, ce motif devait faire sens pour la communauté scientifique bien sûr, mais aussi pour un public plus large et non spécialisé. Or, en émettant des propositions graphiques tendant vers l’abstraction afin d’être saisies de tous, ces idées de motifs se heurtaient régulièrement au fait que les biologistes ont une interprétation bien à eux des formes abstraites, qui peut différer complètement de celle du plus grand nombre.

En effet, cette profession observe quotidiennement des formes en tous genres qui sont bien réelles et clairement définies, et elle possède déjà, pour les symboliser, ses propres codes schématiques. C’est la raison pour laquelle,  pour ne citer qu’un exemple, une forme spirale utilisée pour évoquer avec poésie comment la recherche fondamentale « plonge dans l’inconnu », une fois soumise au regard d’un biologiste, ressemblait plutôt à une banale « cochlée osseuse de l’oreille interne », tout à fait hors-sujet.

Avec sa mosaïque colorée, le logo du Zerial Lab symbolise la vitalité des "propriétés collectives" suivantes: celles des systèmes biologiques étudiés, celles de son équipe de collaborateurs, celles des différents moyens déployés pour chaque projet.

Métaphore renouvelée

Puis une piste à exploiter a été trouvée au détour d’un croquis de mosaïque.

Plus qu’une simple référence visuelle à l’activité du laboratoire, le motif de la mosaïque bénéficiait d’une dimension supplémentaire : celle de la métaphore. En effet, celle-ci consiste à ce que des éléments hétérogènes, ayant une valeur individuelle limitée, une fois rassemblés, œuvrent à un but commun et parviennent à remplir une fonction en tant que tout. C’est exactement le concept des « Collectives Properties » : une idée phare de la biologie des systèmes qui imprègne en profondeur l’approche scientifique du Zerial Lab et, d’une certaine manière, aussi sa propre organisation.

Avec une certaine dose d’abstraction graphique, le dessin d’une mosaïque pouvait alors renvoyer à de nombreux  types d’organisations cellulaires  observés par le laboratoire dans le tissu du foie, mais aussi symboliser la structure de l’équipe en tant que combinaison de talents et personnalités complémentaires, et les moyens que se donne le laboratoire comme mise en commun de savoirs, méthodes, et technologies d’horizons très variés.

En termes graphiques toujours, circonscrire la mosaïque dans une forme ronde, qui plus est, renforcée d’un fin contour, permettait de présenter chacune de ces trois interprétations d’une façon plus précise. Ainsi, en choisissant d’y voir une organisation cellulaire, celle-ci semble comme observée en détails au travers d’un objectif de microscope, comme étudiée à petite échelle en tant qu’échantillon pour saisir un processus bien plus vaste. S’il s’agit d’une équipe assemblée, l’idée d’une unité dans un but commun est renforcée. Enfin, en y voyant les multiples composantes qui font l’expertise du Zerial Lab,  cette dernière, aussi complexe soit-t-elle, s’affirme comme étant parfaitement cernée et contrôlée.

Quant à l’inscription du nom du laboratoire dans ce logo, là aussi l’idée de cohésion propre à la mosaïque a prévalu. En effet, un team leader et son laboratoire sont deux entités inséparables qui se nourrissent l’une et l’autre et c’est pourquoi cette jonction solide est à l’œuvre dans le placement des éléments typographiques en inscrivant les lettres « l » « a » et « b » de « lab » respectivement dans la continuité des lettres « i », « a » et « l » de « Zerial ».

Couleurs vivantes

Enfin, les couleurs posées sur ces éléments graphiques relativement « stables » ont particulièrement œuvré à traduire le dynamisme de ce laboratoire pas comme les autres.

Puisque son sérieux n’avait plus à être prouvé compte tenu de ses succès avérés et de sa réputation établie, d’emblée, a pu être évacuée pour le choix des couleurs une certaine « austérité froide » qui domine le paysage des logos traitant de la recherche biologique. Très souvent, le choix se porte en effet sur du bleu ou du vert, combinés ou non sur fond blanc, pour délivrer un message rassurant de calme immaculé et une sorte de distance respectable. Cette association de couleurs a le mérite d’évoquer presque automatiquement, par habitude, la biologie, mais réitérée dans la grande majorité des logos de laboratoires, elle semble aussi inscrire chacun d’eux dans une sorte de « club fermé » où tous partagent une même vision de la recherche et s’y appliquent en suivant les mêmes règles.

Puisque ce qui fait la force et les succès du Zerial Lab est aussi ce qui le démarque : un dynamisme volontaire doublé d’une faculté d’adaptation, dès lors, en ce qui concerne son logo, la couleur rouge, très souvent rejetée pour traiter de biologie, s’est ici imposée avec toute sa force pour colorer le mot « lab » et donner à ce terme le caractère combatif et affirmatif qui lui convient.

De même, plutôt que de limiter les couleurs de la mosaïque à quelques options de couleurs « froides », une large palette plus chaleureuse  pouvait dès lors être utilisée pour présenter ce laboratoire comme quelque chose d’accessible et de vivant : donc capable de communiquer, réagir, se mouvoir et s’adapter pour saisir la richesse des enjeux de la recherche moléculo-cellulaire.

 

Gianluca, graphiste

www.motionous.com

Zerial lab
funding